Parements de briques endommagés: agissez vite

22 mars 2017

La dégradation de la maçonnerie est presque toujours causée par des infiltrations d'eau en provenance des joints de mortier, des calfeutrages des fenêtres ou des solins d'acier des toitures.

Dès qu'il y a une manifestation d'éclatement de la brique, il faut chercher la source de l'infiltration d'eau et la corriger rapidement, car après un certain degré de détérioration, il devient nécessaire de remplacer tout le parement et c'est très coûteux.

Les briques éclatées

En présence d'éclatement de briques anciennes, la mauvaise qualité de la brique est souvent considérée comme la source du problème. Il est vrai que les briques datant d'avant les années 50 étaient de qualité inégale. Des briques trop poreuses absorbent l'eau davantage et peuvent éclater sous l'effet du gel. Cependant, en éliminant les infiltrations d'eau dans le parement, on contrôle généralement ce problème. Les briques éclatées en surface peuvent être enlevées et retournées pour présenter leur face arrière, si elles sont en bon état.

Réparer les joints

L'étanchéité à l'eau d'un parement de maçonnerie est surtout obtenue par l'adhérence du mortier à la brique. Quand le mortier s'effrite, il perd sa capacité à rendre le parement étanche. Pour obtenir cette adhérence et l'étanchéité du joint, celui-ci doit être creusé deux fois et demie sa hauteur avant d'être rempli et compacté. Pour bien adhérer, le mortier de réparation doit contenir de la chaux et le joint devrait être humidifié avant la pose du mortier, surtout lorsque le travail se fait en été ou au soleil.

Les propriétaires doivent se méfier des maçons qui ne font qu'ajouter une mince couche de mortier sur les joints effrités. Ce type de réparation tient rarement plus de deux ans, c'est un très mauvais investissement.

Sceller les ouvertures

La dégradation sous les fenêtres et sous les toits est souvent plus marquée qu'ailleurs dans le parement. Ce problème vient des fuites d'humidité de l'immeuble et d'infiltrations d'eau par des calfeutrages fissurés. Il est important de régler les sources de ces infiltrations avant de réparer la maçonnerie, sinon le travail sera à refaire.

Hydrofuger la brique

Lorsque les joints de mortier sont fermes et sans fissure apparente, l'imperméabilisation de toute la maçonnerie peut stabiliser la dégradation des briques. Certains produits à base de siloxane pénètrent le mortier et les briques poreuses pour les rendre hydrofuges et obstruer les microfissures causées par la mauvaise adhérence du mortier à la brique. L'imperméabilisation empêche aussi la saleté ou les graffitis de s'incruster et facilite le nettoyage.

Après cinq ans toutefois, une nouvelle application peut être nécessaire. Cette solution est souvent utilisée en présence de beaux ouvrages de maçonnerie qu'on désire conserver pour leur caractère architectural.

Les chantepleures d'égouttement

Depuis les années 70, le Code national du bâtiment demande que des ouvertures soient faites au bas des parements de maçonnerie afin de permettre l'égouttement de la pluie qui a traversé la maçonnerie. Ces ouvertures qu'on appelle des chantepleures doivent être disposées à tous les 24po (60cm) horizontalement.

Pour créer des chantepleures dans des parements existants, plusieurs propriétaires font percer les joints existants. Cette action est déconseillée, car elle a souvent comme conséquence de briser le solin d'étanchéité derrière la brique et d'augmenter les infiltrations d'eau.

________________
Yves Perrier est expert-conseil en construction et rénovation résidentielle.



| Gatineau | Hull | Aylmer | Achat d'une Maison | Propriété Résidentielle | Courtier Immobilier | Keller Williams | Outaouais | Parements | Briques | Conseils | Astuces | Travaux et entretien |

ACCUEIL

Décoration et travaux