Chauffage au bois et assurances : 4 choses à savoir!

10 avril 2019

Chauffage au bois et assurances : 4 choses à savoir!

Vous chauffez au bois ou songez à le faire? Quels sont les impacts sur votre assurance habitation et comment vous assurer d’une installation et d’un entretien sécuritaires?

Voici les explications tirées du blogue de La Capitale.
1. Suivez les recommandations du Bureau d’assurance du Canada (BAC) et de l’Association des professionnels du chauffage (APC) avant d’acheter un appareil de chauffage au bois ou une résidence où un tel appareil est déjà installé.

L’appareil devrait être homologué CSA, WarnockHersey (ou ITS), ETL ou ULC;
Son installation doit être faite ou vérifiée par un technicien compétent, membre de l’APC;
Son installation doit être permise par votre ville ou municipalité (elle pourrait être interdite pour des raisons environnementales).

2. Avisez votre assureur pour vous assurer d’être couvert en cas de dommages causés par votre appareil de chauffage au bois.

Ce dernier inscrira l’appareil sur votre contrat après avoir vérifié qu’il est sécuritaire. Comme le chauffage au bois augmente les risques d’incendie, attendez-vous à une hausse de votre prime d’assurance habitation. Pour que votre appareil soit considéré comme sécuritaire par votre assureur, il doit répondre à certains critères :

Type de cheminée éprouvé (ex. : métallique préfabriquée 2 100 degrés ou maçonnerie avec gaine métallique ou tuile réfractaire);
Ramonages assez fréquents pour le type d’appareil et le nombre de cordes utilisées;
Installation sécuritaire (ex. : absence de matériaux combustibles près de l’appareil, bonne condition des raccords de conduits et de la cheminée).

3. Rappelez-vous que le chauffage au bois présente des risques plus élevés d’incendies que les autres types de chauffage.

L’expérience montre que les principales causes d’incendies liées aux poêles à bois sont les suivantes :

Appareil ou cheminée défectueux ou mal installés;
Présence de matériau combustible trop près de l’appareil;
Entretien et utilisation inadéquats;
Ramonages trop peu fréquents, causant une accumulation de créosote.

4. Entretenez bien votre appareil et utilisez-le de manière prudente afin de réduire les risques.

Ne brûlez jamais autre chose que du bois de chauffage sec dans votre appareil;
Faites-le inspecter par un professionnel, en n’oubliant pas votre cheminée et les conduits;
Nettoyez-le chaque année;
Débarrassez-vous des cendres de manière sécuritaire.


Source: Collaborateur

| Gatineau | Hull | Aylmer | Achat d'une Maison | Propriété Résidentielle | Courtier Immobilier | Keller Williams | Outaouais |

ACCUEIL

Décoration et travaux